La santé, c’est primordial, et elle est souvent le reflet de ce que l’on mange. Prenez-donc exemple sur les méditerranéens et leur régime alimentaire, dit régime crétois. Quels sont les bienfaits et secrets de cette diète, souvent synonyme de bonne santé et de longévité ?

Lorsqu’on parle de « régime méditerranéen », on fait plus particulièrement référence à l’alimentation traditionnelle des îles grecques de Crète et de Corfou – d’où l’appellation occasionnelle de « régime crétois ». Les médias nous le présentent comme un « bienfaiteur » diminuant les risques de cancers et de maladies cardiovasculaires. Il ne s’agit pas d’un programme diététique particulier, mais d’un ensemble d’habitudes alimentaires, traditionnellement adoptées par les habitants de la région méditerranéenne. Au moins 16 pays bordent la mer Méditerranée et les habitudes alimentaires varient d’une contrée à l’autre selon la culture, l’origine ethnique et la religion. On n’a pas du tout la même façon de se nourrir au Maroc, en Italie ou en Grèce. Pourtant, toutes ces cuisines du sud ont de nombreux points en commun : des repas riches en fibres, en vitamines et minéraux. 
À vous céréales (pain, coucous, pâtes…), fruits et légumes, produits laitiers fermentés, sans parler de la célèbre huile d’olive ! Il est même conseillé de prendre deux verres de vin rouge par jour ! Il fait partie intégrante de l’alimentation des Méditerranéens et ils le consomment généralement pendant le repas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Longue vie à vous !

Des scientifiques se sont aperçus ces dernières années que les habitants de certaines régions (Grèce, Crète, Italie du Sud) avaient une espérance de vie supérieure à la moyenne. Cette longévité est le résultat d’un mode de vie et surtout d’une alimentation particulière. Une volonté bien méditerranéenne de la déguster en toute tranquillité. Cela joue un rôle essentiel dans la prévention des maladies de civilisation qui, dans le sud de l’Europe, sont moins fréquentes qu’ailleurs.

Le secret de ce régime correspond, en fait, à l’agriculture et à l’élevage traditionnel des pays méditerranéens. Il implique d’avoir ou de prendre du temps : du temps pour cultiver des produits, pour éplucher et cuisiner une grande quantité de légumes et d’herbes et aussi du temps pour des repas conviviaux. Retenez-donc ce mot d’ordre : prendre le temps !

Pyramide_Régime_Méditerranéen

De quelles maladies protège ce régime ?

La popularité de l’alimentation méditerranéenne fait sensation dans le monde entier et les études scientifiques ne cessent de prouver son efficacité dans la prévention de nombreuses maladies : incidence moindre de l’obésité, de l’hypertension, des affections cardiaques coronariennes et de différents types de cancers. Riche en gras mono insaturés, ce régime améliore le taux de cholestérol et réduit les risques de maladies cardiaques de 21 % ! Ces vertus sont attribuées aux Oméga 3, aux fibres et aux antioxydants qui protègent les artères et ralentissent le vieillissement de l’organisme. On les retrouve dans les végétaux (fruits, légumes, noix, céréales complètes, thé, etc.), dans l’huile d’olive et le vin : vitamines E et C, caroténoïdes et divers composés poly-phénoliques.

Associé à une activité physique régulière, le régime méditerranéen vous assure donc une santé de fer !

Lire aussi :

« Noire n’est pas leur métier ! » : une montée des marches le point levé pour plus de diversité !
S’aimer pour se sublimer : « montre-moi comment tu t’habilles, je te dirai qui tu es ! »
Et si la première cinéaste de l’histoire était une femme ?
Au festival de Cannes, les femmes ont pris le pouvoir !

« Louve Musulmane » : l’histoire bouleversante et militante d’Amale El Atrassi
Et si on s’inspirait d’un « sage » pour s’élever ?
« Pourquoi j’ai lancé le club des imposteur-e-s ? »
Loi européenne contre le gaspillage alimentaire : l’appel d’Arash Derambarsh à Emmanuel Macron
Harcèlement sexuel, les langues se délient…
Keeping Fight, une marque de sportswear combative et solidaire !
Un guide du plaisir « Halal » invite les musulmanes à s’épanouir sexuellement