Loi européenne contre le gaspillage alimentaire : l’appel d’Arash Derambarsh à Emmanuel Macron

Malgré les efforts internationaux pour faire face à la malnutrition, aujourd’hui, plus de 815 millions de personnes à travers le monde, se couchent le ventre vide. Après avoir fait voter une loi française relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire, le 3 février 2016, Arash Derambarsh se bat pour la décliner en Europe.

Union Européenne, 511,8 millions d’habitants. ⁽¹⁾
Nombre d’individus n’ayant pas les moyens de se nourrir convenablement ? 100 millions ! ⁽¹⁾
Nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté ? 87 millions ! ⁽¹⁾
Quantité de nourriture perdue en Europe chaque année ? 88 millions de tonnes ! ⁽²⁾
Quantité de nourriture consommable jeté chaque soir par un supermarché européen ? 50 kg !
Il est urgent de réagir.

Donner plutôt que jeter

Tel est le combat d’Arash Derambarsh depuis plusieurs années. Cet élu de Courbevoie (Hauts-de-Seine) et avocat au Barreau de Paris est parvenu, grâce au soutien de plusieurs milliers de personnes engagées et d’alliances caritatives, à faire voter à l’unanimité en France, en 1 an seulement, une loi luttant contre le gaspillage alimentaire. Imposant, entre autres, aux supermarchés de plus de 400 mètres carrés de conclure une convention avec des associations pour leur faire don de leurs invendus consommables, cette législation, a permis en 2 ans de généraliser les bonnes pratiques. Les 22 % d’augmentation de dons alimentaires ont contribué à distribuer plus de 92 millions de repas en 2017. Soit, 20 millions supplémentaires !

« Montrer le bon chemin » grâce à un élan de solidarité 

« Monsieur le Président de la République, aidons celles et ceux qui ont faim et soif, montrons le bon chemin. Aidez-nous à étendre la loi française contre le gaspillage alimentaire dans toute l’Europe. » Un appel à la solidarité, qu’Arash Derambarsh s’efforce de faire grandir. Afin d’étendre la mobilisation, une seconde pétition en faveur d’une loi européenne a été lancée, via change.org. Appuyée par la Croix Rouge, Action contre la Faim et le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies, plus d’1 million de signatures ont déjà été récoltées. « Nous souhaitons à présent qu’Emmanuel Macron nous soutienne et dépose une proposition de directive au Conseil Européen, afin de permettre aux citoyens européens de pouvoir manger et récupérer les invendus alimentaires. »

« The Food Life », l’application citoyenne

Pour Arash Derambarsh, s’investir en faveur de la fraternité est aussi une bataille personnelle : « Lorsque j’étais étudiant, j’ai connu des moments très difficiles. Mes finances ne me permettaient pas de manger à ma faim. J’avais honte d’en parler. Je divisais donc mes repas afin de toujours avoir quelque chose dans le ventre. Cette situation arrive aujourd’hui à 10 à 15 millions de français, qui dès le 15 du mois, n’ont plus d’argent sur leur compte en banque ! » Alors, pour permettre d’appliquer plus efficacement la loi, l’avocat et l’entrepreneur Marc Simoncini se sont tournés vers le digital, en créant l’application « The Food Life ». Basée sur la géolocalisation et la mise en relation des grandes surfaces, des associations caritatives et des individus, elle permet de connaître en temps réel les invendus disponibles. A ce jour, plus de 7 000 supermarchés français y sont recensés. Le but est d’y ajouter un maximum de grandes surfaces européennes.

Soutenez la cause sur Facebook.

⁽¹⁾ Source Eurostat
⁽²⁾ Source FAO

Lire aussi :

Keeping Fight, une marque de sportwear combative et solidaire

En Turquie, des femmes manifestent pour leur liberté vestimentaire !

Incroyable ! Ola Ostrovsky-Zak, une infirmière israélienne allaite un bébé palestinien pour le sauver !

Comment venir à bout du grignotage ?

Cosmétiques, gare à la date de péremption !

Suivez notre actualité sur notre page Facebook

16 commentaires Ajoutez le votre

Laisser un commentaire