Harcèlement sexuel, les langues se délient…

Depuis quelques jours, les porcs, qui, habituellement, se pavanent et dansent dans la rue au milieu des gazelles, sont « balancés » sur le devant de la scène mediatique et des réseaux sociaux. Non pour la glorification de leur talent en séduction et de leurs tableaux de « chasse » mais pour leurs actes malveillants, bien trop souvent tus

Sur le banc des accusations, les scandales impliquant des hommes de pouvoir, mais aussi des hommes lambda, que l’on croise au quotidien. Les #balancetonporc, #metoo et autres déclinaisons, ont envahi Twitter et Facebook.

Au travail, dans la rue, les transports, les lieux publics… Le harcèlement et les agressions sexuelles sont quotidiens et multiples. Quelles soient jeunes ou moins jeunes, plus ou moins attirantes, plus ou moins « provocantes », minces ou rondes…, 100 % des femmes sont ou seront un jour concernées !

Alors comment lutter contre ce réel problème sociétal, et surtout mondial ?
Bien évidemment, en dénonçant, même si cela n’est pas toujours chose aisée.
Mais aussi, en éduquant. Pourquoi ne pas commencer par expliquer aux enfants, et ce dès le plus jeune âge, sur le fait de ne pas considérer le sexe opposé comme des proies et à communiquer, agir avec  bienveillance en toute situation ? L’égalité des sexes est, encore aujourd’hui, un mythe dans de nombreux pays… L’image de soumission féminine, malgré les progrès effectués en la matière, reste encore ancrée dans les subconscients.

Alors, pourquoi ne pas mettre en place, des cours de savoir-vivre et de séduction revisités 2.0 ? Vidéos, mise en situation théâtrale, analyse des comportements et des sentiments, débats, etc. Éveiller au bons sens, au respect et à l’entraide, pour ne plus laisser faire, pour dénoncer et punir. 

En attendant, voici un petit rappel de classification :  

 

Fort heureusement, il y a aussi des hommes, comme @ettoutlemondesenfout, qui reconnaissent la valeur des femmes ! Des discours que l’on doit partager sans modération.

Bien évidemment, le respect de l’autre, vaut pour les deux genres humains. 

17 commentaires Ajoutez le votre

Laisser un commentaire